Le marché automobile évolue de plus en plus rapidement et de vraies ruptures semblent se dessiner. Aussi, un changement drastique des véhicules du fait de l’intégration à un rythme de plus en plus soutenu d’innovations et de nouvelles technologies apparait inéluctable. Ceci nécessite une transformation des entreprises qu’une démarche d’amélioration Lean et 6 Sigma peut accompagner d’une manière performante ; en effet, une telle démarche sait comment traiter toutes les opportunités d’amélioration, tout au long de la chaîne de valeur.

Une évolution du marché automobile

L’automobile demeure le moyen de transport le plus utilisé et ne cesse d’évoluer grâce à des innovations impressionnantes déployées en échelle de masse. Il y a quelques années, du fait de la crise économique et des préoccupations écologiques naissantes, beaucoup de personnes voyaient les voitures devenir de plus en plus petites et l’aire du SUV doucement s’éteindre. Mais que voit-on aujourd’hui ? Des voitures de plus en plus grandes pour les mêmes gammes de voitures, des ventes de SUV qui explosent. En fait, de vraies ruptures technologiques permettent de rendre nos véhicules plus sûrs, plus écologiques, avec une meilleure maîtrise des délais de transport, plus économiques aussi tout en étant plus confortables et plus fiables. Tout ceci, en étant capable de répondre à des critères de masse, de réactivité et de coûts.

Intégrer de nouvelles technologies

Si les voitures roulent aujourd’hui toujours sur 4 roues, elles ne ressemblent plus guère à ce qu’elles étaient il y a une quinzaine d’années. En effet, elles sont de plus en plus économes en pétrole jusqu’à devenir hybrides, voire totalement électriques, avec des phares LED (auparavant à incandescence), des directions électriques (auparavant hydrauliques), des freins ABS, des contrôles d’adhérence et de trajectoires, des aides au freinage, à la conduite, au stationnement, à l’optimisation en temps réel des parcours en temps réel... (auparavant inexistants).

Si ces améliorations et assistances étaient initialement des options, elles deviennent de série, de manière à rendre la voiture de plus en plus autonome. Et dans quelques années, l’homme pourra être totalement étranger à la conduite de son véhicule. Ce concept de séparation de l’homme de la machine, bien connu en Lean sous le nom d’autonomation, commence, non seulement à s’appliquer à la manière de produire le véhicule, mais également à la manière de l’utiliser. Ainsi, le véhicule dont la valeur initiale était, dans les yeux du client, d’aider au transport, va très progressivement se transformer en un environnement où l’on peut visionner des vidéos, écouter de la musique, travailler… de manière à satisfaire les nouveaux besoins du conducteur… qui ne le sera plus vraiment.

Bien entendu, ceci laisse apparaître de nouvelles opportunités et nécessite une adaptation des entreprises, produits, moyens industriels et ressources humaines.

Développer, mettre en œuvre, adapter des systèmes de production à la production de masse.

Les innovations deviennent un passage non seulement obligé, mais nécessitent également une rapidité de mise en œuvre de nouvelles technologies et le besoin de concevoir et produire bon du premier coup. Aussi, seules les entreprises les plus rapides, les plus robustes et les plus flexibles pourront répondre aux besoins de la production de masse. En effet, celle-ci n’en demeure pas moins le cœur du métier industriel et elle devient de plus en plus personnalisée et flexible, avec des objectifs de fiabilité augmentés et à coûts réduits. Les tolérances deviennent de plus en plus faibles et les niveaux de rebuts quasi nuls. Les délais sont de plus en plus courts et les flux de plus en plus tendus avec des niveaux de stocks d’autant plus bas que le processus doit être parfaitement maîtrisé. Les niveaux de réactivité deviennent de plus en plus importants. Et tout ceci, sur des produits et des technologies jamais utilisés auparavant.

Intégrer le Lean et le 6 Sigma pour durer

Le challenge est donc grand pour ce secteur en pleine mutation. Les changements rapides vécus par le secteur de l’automobile nécessitent une agilité importante de toute la chaîne logistique des fournisseurs. Si l’automobile est un secteur où le Lean et le 6 Sigma sont performants pour la production de masse, de qualité, et avec une réactivité importante, il a aujourd’hui besoin d’adapter rapidement les produits et les systèmes de production en intégrant des innovations et technologies de rupture, mettant jour après jour la barre un peu plus haute, et rajoutant des défis supplémentaires sur les épaules des hommes d’un secteur déjà sous haute pression.

Le Lean et le 6 sigma permettent également de répondre à tout les nouveaux besoins de l’entreprise puisqu’ils s’appliquent sur la totalité de la chaîne de valeur, depuis la définition du besoin du client, jusqu’à la livraison du véhicule, en passant par l’industrialisation, la mise en œuvre, l’optimisation et l’amélioration des systèmes de production et d’information associés.

Nous travaillons régulièrement pour le secteur de l’automobile, en les guidant dans leur démarche de transformation et en les accompagnant au travers de leurs besoins de développement et de mise en œuvre accélérée de nouvelles technologies. Nous les aidons, également, à rendre plus agiles, robustes et performants leurs systèmes de production existants, tout en développant un climat de sérénité, d’épanouissement et de satisfaction au niveau du personnel, qui est primordial pour favoriser la pérennité de l’entreprise.

ALLER PLUS LOIN

 

Consultez un de nos cas clients du secteur ou bien contactez-nous !